août 2022

Le royaume des ombres (6 à 8 ans)

Notre école des ombres est spéciale. Nos parents nous y inscrivent pour qu’on soit sages comme des images… Enfin, je veux dire comme notre image ou plus exactement notre ombre. Pour qu’elle ne nous quitte jamais, il y a des projecteurs partout, dans la classe et la cour. Comme ça on peut toujours la voir, même en hiver quand la nuit tombe ou qu’il n’y a pas de soleil.

Le Choix du Roi

Louis promenait malgré lui sa solitude depuis 35 ans, comme on traîne une fatigue récalcitrante. Écrire pour la jeunesse lui évitait de côtoyer le monde des adultes dont il se sentait incompris. Juste un nom sur une couverture, ça lui convenait.
Seule Suzon le comprenait vraiment, enfant unique et solitaire comme lui. Louis et Suzon se voyaient comme les doigts de la main : Complémentaires et inséparables. Ces deux-là étaient faits pour vivre ensemble. Suzon illustrait les textes de Louis.

Ma première goulée d’air

La neige engluait les habitants et moi je me débattais aussi pour m’extirper de cette matrice qui me nourrissait depuis neuf mois et m’empêchait de sortir, je tambourinais, désespérais quand le gynécologue tant attendu arriva et dégagea enfin le passage à ce bébé épuisé devenu inerte, il le prit par les pieds et le frappa à toute volée : Claques, eau chaude puis glacée, encore et encore ; face à un tel acharnement que pouvais-je faire d’autre que lui cracher ma première goulée d’air à la figure en vagissant ?