Autobiographique

fantaisies juvéniles

J’ai trouvé ça bizarre, en plus il n’avait pas pris la route que j’avais indiquée. Et moi je voulais pas lui faire la bise. Alors, j’ai crié pour qu’il arrête la voiture mais elle roulait toujours. J’ai ouvert la portière quand même. Quand il a vu que j’allais sauter, il a freiné d’un coup et je me suis enfuie en courant. Alors il est parti comme un voleur. Je te jure, j’étais capable de sauter en marche ! En rentrant, j’ai raconté mon aventure à maman. Elle a rien dit. Il était drôle quand même ce monsieur.

fantaisies juvéniles Lire la suite »